Vidéo – Meeting international contre la guerre et l’exploitation 2022

Meeting historique ce samedi 22 octobre à l’espace Charenton à Paris où plus de 1800 travailleurs et jeunes se sont rassemblés contre la guerre et l’exploitation. Sous la présidence de Daniel GLUCKSTEIN, coordinateur du Comité ouvrier international contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière (COI), ont pris la parole :

AFGHANISTAN : 
Freshta AMIRI, militante de la Gauche radicale d’Afghanistan (LRA), partie prenante des manifestations de femmes et d’écolières pour la réouverture des écoles

ALLEMAGNE : 
Claudius NAUMANN, militant internationaliste, président du conseil des délégués du personnel de l’Université libre de Berlin.

BIÉLORUSSIE, RUSSIE ET UKRAINE : 
Des militantes et des militants qui combattent contre la guerre et pour le socialisme.

BURKINA FASO
Adama COULIBALY, de l’Alternative patriotique panafricaine-Burkindi (APP-B).

ÉTATS-UNIS
Alan BENJAMIN, militant de Socialist Organizer, l’un des fondateurs de US Labor Against The War (Le mouvement ouvrier américain contre la guerre).

FRANCE
Christel KEISER, secrétaire nationale du Parti ouvrier indépendant démocratique (POID).
Une militante de la Fédération des jeunes révolutionnaires (FJR).

GRANDE-BRETAGNE
Ian HODSON, président du syndicat des travailleurs de l’alimentation Bakers, Food and Allied Workers Union (BFAWU).

PALESTINE
Une militante, au nom de l’association Secular Palestine, qui milite pour une Palestine laïque et démocratique.
Des vidéo-messages de militants d’IRAN, du SRI LANKA et de CHINE ont été projetés.

Revoir la conférence en ligne : La Commune de Paris, premier gouvernement ouvrier

Il y a 150 ans, le peuple de Paris se soulevait et formait le premier gouvernement ouvrier de l’histoire.
Dans quelles conditions est née la Commune de Paris ?
La Commune de Paris a réquisitionné les usines abandonnées par leurs patrons, interdit le travail de nuit pour les catégories qui y étaient contraintes, réquisitionné les logements vacants pour les familles ouvrières qui en étaient privées, remisé les loyers en retard, limité la journée de travail à 8 heures, instauré l’instruction publique laïque, garanti par la loi l’égalité juridique des femmes et des hommes et plafonné les indemnités des élus, révocables, à tout instant au niveau du salaire de l’ouvrier. Et aujourd’hui ?
Quel a été le rôle des partisans de de la Première Internationale ?
Quelles leçons peut-on tirer de la Commune de Paris, à notre époque, pour organiser les prochaines victoires du mouvement ouvrier ?
Avec la participation d’un membre de la Tendance Communiste Internationaliste, section française de la 4è internationale.

Mardi 30 mars 2021 à 20h

Evènement facebook : https://fb.me/e/3gTide2CK
Email : osi.iso.be@gmail.com