Non à la guerre américaine en Ukraine ! Dehors l’OTAN ! Une déclaration du Comité d’organisation pour la reconstitution de la IVè Internationale (CORQI)

L’année 2022 commence sous le signe d’une marche à la guerre au cœur de l’Europe.
De part et d’autre de la frontière entre la Russie et l’Ukraine, de gigantesques moyens militaires sont accumulés, qui peuvent, demain, entraîner une confrontation entre les États-Unis et la Russie, deux grandes puissances dotées de l’arme atomique.

Le responsable principal de cette escalade militaire inédite sur le continent depuis 1945, c’est l’impérialisme, et singulièrement l’impérialisme américain.

C’est l’administration Biden qui, dans la continuité de toutes les précédentes, pousse à l’élargissement à l’est de son alliance militaire, l’OTAN, et a donné son feu vert à une possible adhésion de l’Ukraine.

C’est l’administration Biden qui, dans la continuité de toutes les précédentes, a fait voter un budget militaire d’un montant jamais atteint de 768,2 milliards de dollars, dans un consensus complet entre démocrates et républicains. Ce sont les administrations américaines successives qui ont livré au gouvernement ukrainien 2,7 milliards de dollars d’aide militaire depuis 2014.

C’est l’administration Biden qui agite la menace d’une « invasion russe » de l’Ukraine pour justifier l’accumulation de troupes et de matériel militaire en Ukraine et dans les pays de l’est de l’Europe. Beaucoup de travailleurs se souviennent du mensonge de l’administration Bush sur les prétendues « armes de destruction massive » pour justifier son invasion de l’Irak.

C’est l’administration Biden qui, comme toutes les précédentes, prétend faire prévaloir par tous les moyens la domination de l’impérialisme américain et de Wall Street sur tous les continents, aujourd’hui contre la Russie, demain contre la Chine.

Dénoncer la responsabilité de l’impérialisme américain dans cette marche à la guerre ne signifie en aucun cas apporter un quelconque soutien politique au régime de Poutine. Régime issu de la décomposition de la bureaucratie après la chute de l’Union soviétique, constituant une couche mafieuse d’oligarques enrichis par le pillage de la propriété d’État, il s’est inséré dans le marché mondial capitaliste, tout en y défendant ses propres intérêts.

Les travailleurs du monde entier noteront l’hypocrisie des gouvernements des États-Unis et de l’Union européenne qui agitent aujourd’hui la menace d’une « invasion russe en Ukraine ». Les mêmes gouvernements n’ont rien trouvé à redire, bien au contraire, lorsque le régime de Poutine a envoyé ses troupes, début janvier, écraser la révolte ouvrière au Kazakhstan, protégeant ainsi les intérêts des grandes multinationales américaines et européennes.

La politique de Biden, dans la continuité de celle de Trump, a réduit l’Union européenne et ses principaux membres au seul rôle qu’elle leur reconnaît : celui de supplétifs de Washington. Johnson comme Macron se sont immédiatement inclinés. Mais la marche à la guerre de Biden a fait s’exprimer des réticences dans la bourgeoisie allemande. Et cela parce que l’impérialisme allemand est celui qui a le plus d’intérêts économiques et commerciaux en Russie, et donc le plus à perdre dans une confrontation avec elle.

La classe ouvrière et les peuples du monde entier n’ont aucun intérêt à cette guerre. Comme l’affirme l’appel à la conférence mondiale contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière (Paris, octobre 2022), lancé par 601 militants ouvriers de 57 pays : « Toutes les interventions militaires de l’impérialisme, menées au nom de la “démocratie”, se sont traduites par un chaos sanglant, la dislocation de nations entières. Les peuples du monde veulent la paix. » L’expérience tragique des peuples d’Afghanistan, d’Haïti, d’Irak, de Libye, de Syrie et des nombreux pays d’Afrique subsaharienne, qui ont été victimes d’ingérence et d’interventions impérialistes, est là pour le rappeler.

En particulier, les aspirations légitimes du peuple ukrainien à la souveraineté ne seront pas plus satisfaites sous la botte de l’OTAN qu’elles ne l’ont été sous le joug du stalinisme.

Les travailleurs d’Ukraine, de Russie et des pays de l’Est de l’Europe n’ont aucun intérêt à cette guerre.

Pas plus que les dizaines de milliers de réfugiés parqués aux frontières orientales de l’Union européenne, dont une guerre dans la région aggraverait encore plus le sort.

Pas plus que les travailleurs des États-Unis, du Canada et ceux de France, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, d’Espagne ou d’Italie qui savent qu’une telle guerre serait un nouveau prétexte pour tenter d’imposer de nouvelles mesures contre la classe ouvrière et pour tenter d’imposer « l’union sacrée » avec les gouvernements qui viennent de déverser des milliers de milliards de dollars et d’euros dans les poches des capitalistes.

Aux États-Unis, en particulier, les organisations ouvrières ne peuvent d’aucune manière soutenir la politique militariste de Biden, ce qui pose une nouvelle fois l’urgence de la rupture du mouvement syndical avec le Parti démocrate, l’un des deux partis jumeaux de la bourgeoisie.

Dans chaque pays d’Europe, les organisations qui se réclament des travailleurs doivent refuser toute union sacrée, tout soutien à leurs gouvernements engagés dans cette marche à la guerre.

Le Comité d’organisation pour la reconstitution de la IVe Internationale (CORQI) se prononce
– Contre la guerre de Biden-Macron-Johnson !
– Pour le retrait immédiat de toutes les troupes de l’OTAN d’Ukraine et des pays de l’est de l’Europe !
– Pour le retrait de l’OTAN des pays qui en sont membres et pour sa dissolution !
– Pour la confiscation immédiate des budgets militaires et leur affectation aux hôpitaux, aux écoles, à l’emploi !
– Pour l’indépendance des organisations ouvrières vis-à-vis des gouvernements fauteurs de guerre !
– Aucun soutien aux gouvernements fauteurs de guerre !

Le CORQI appelle à redoubler d’efforts pour le succès de la conférence mondiale contre la guerre et l’exploitation, pour l’Internationale ouvrière (Paris, octobre 2022).

Le 27 janvier 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s